Les grandes questions


Beaucoup de jeunes sont, aujourd’hui, incapables de répondre à la question « Que veux-tu faire plus tard ? ». Sont-ils complètement insouciants par rapport à leur avenir ? Est-ce grave de ne pas avoir de visibilité à long terme de son orientation future ? Peut-on les aider à donner un sens à leur parcours ? Comment définir avec eux un projet d’orientation ? Est-ce si grave de ne pas avoir d’idée précise de ce que l’on veut faire à 17 ans ? Peut-on simplement rentrer dans une école et se dire « On verra ensuite ! » ou faut-il avoir un vrai projet ?

 

Les grandes données

  • En moyenne, les jeunes d’aujourd’hui vont changer 13 fois d’emploi au cours de leur vie.
  • En France, 620 000 jeunes âgés de 18 à 24 ans, sans diplôme du second cycle, restent
    durablement en dehors de tout dispositif de formation.
  • Il existe, en France, 34 000 formations généralistes et professionnelles, ne serait-ce qu’à
    l’université.
  • Les écoles considèrent, qu’en moyenne, un jeune avec un projet d’orientation a 70% de
    chances d’être admis.

Sources : Pôle-emploi.fr / Education nationale/ L’étudiant.fr

Situations typiques

  • Sarah interrogeait sa fille sur son avenir et celle-ci lui a répondu, insouciante, qu’elle ne se
    posait pas la question. Sa mère s’inquiète.
  • Paul voit bien que son fils, au moment de faire ses choix APB, n’a pas la moindre idée de la
    filière qu’il veut suivre l’an prochain.
  • La fille de Michel se sent très mal informée sur les métiers possibles et sur les filières du
    système éducatif, il se demande comment l’aider au mieux pour définir son projet
    professionnel.

 

L’avis de notre expert

  • Ca n’est pas grave de ne pas savoir précisément le ou les métiers que l’on souhaite exercer
    au cours de sa vie lorsqu’on est jeune. Cependant, il est essentiel pour chaque adolescent de
    définir son projet d’orientation afin de savoir quelles décisions prendre dès maintenant.
  • Aller sur un salon de l’orientation ou de l’étudiant, sans la moindre idée de projet de long
    terme, n’est pas la meilleure des solutions. Ces salons sont souvent des supermarchés de
    l’éducation et des « attrapes clients », sans responsable pédagogique pour répondre à vos
    questions.
  • Faire appel à un professionnel de l’orientation permettra à votre enfant de définir avec lui,
    en s’appuyant sur les « pépites » de son parcours, une stratégie éducative définissant un
    premier projet professionnel à réaliser ainsi que les formations possibles pour le mettre en
    œuvre. Celui-ci vous indiquera également les formations et établissements de qualité.

Pour + d’informations et une aide concrète